Blindspot: une histoire à succès

En 2005, Blindspot était un des rares partisans de l'approche inclusive et jouait le rôle d'un pionnier en Suisse. Sous la devise «rendre possible l'impossible » et malgré le scepticisme général concernant la faisabilité, Blindspot lança son premier projet: celui d'un camp d'hiver inclusif avec des participants avec et sans handicap.

Blindspot a commencé sans argent, plan d'affaires et réseau, mais avec beaucoup de soutien passionné par des personnes qui croyaient en l'idée, comme le fondateur Jonas Staub, et qui prêtaient main forte à la réalisation des projets.

Depuis le début, l'idée directrice porte sur le fait que les activités en commun doivent faire plaisir et qu'autant les enfants et jeunes avec ou sans handicap peuvent profiter et apprendre l'un de l'autre.

Entre autres, la nouvelle offre en sport d'hiver permettait aux jeunes et adolescents avec un handicap, de partager leur passion avec leurs amis ou frères et soeurs sans handicap. Mais c'est loin des pistes que le camp d'hiver a montré ses effets les plus durables: au cours des années, beaucoup de liens d'amitié se sont tissés. Certains adolescents sans handicap ont même osé le pas et, grâce à une formation spéciale, nous soutiennent maintenant en tant que moniteurs ou monitrices motivé(e)s.

Croissance réussie

Avec son camp d'automne, Blindspot élargit son offre déjà un an plus tard, en 2006. Durant les cinq camps, qui furent réalisés jusqu'en 2011, dans des différentes régions montagneuses en Suisse et en Italie, un total de 120 enfants et adolescents s'éclatèrent en pratiquant l'escalade et le vtt.

Un jalon important, en ce qui concerne le financement de nos projets et la professionnalisation du travail de Blindspot, représente sans doute la collaboration avec la Fondation Laureus Suisse à partir de 2007. Cette fondation internationale commença à réaliser des activités en Suisse et chercha des projets innovateurs et durables. Un des produits de cette collaboration est, entre autres, le projet Laureus Metro Sports by Blindspot, qui prit son début en 2011 et qui, depuis, à été réalisé dans différentes villes en Suisse allemande, dont Aarau, Bâle, Berne, Lucerne et Zurich.

Cooltour : le projet phare de Blindspot

Ce fut à partir d'une idée lancée par Blindspot, en collaboration avec divers partenaires nationaux et régionaux du domaine des jeunes, de la culture, de la santé et du social, que le camp d’été « Cooltour » a été initié en 2009. Chaque année, celui-ci affiche complet au bout de quelques semaines.

Le programme de Cooltour correspond aux intérêts des jeunes et laisse de la place à la diversité. Blindspot s'engage en permanence à enrichir et à maintenir l'actualité de ce projet d'inclusion avec l'aide d'idées innovatrices et en tenant compte des besoins des enfants et adolescents avec/sans handicap ou ayant des troubles de comportement. En 2016, Cooltour a été honoré par le "Prix Printemps" et, à l'occasion de la remise des prix, a également reçu le prix du public.

Haute demande d’activités de loisir attractifs et inclusifs

C’est ainsi que Blindspot s’est transformé d’une petite association de personnes motivées en une organisation nationale de promotion pour enfants et jeunes avec /sans handicap. Les projets et structures ont été renforcés et professionnalisés. Les dernières années ont été caractérisées par un intérêt croissant pour nos activités et la reconnaissance politique de l'importance de notre travail:

La Convention relative aux droits des personnes handicapées à été ratifié par la Suisse en 2014, exigeant des revendications que Blindspot fait depuis 2005.

En 2015, Blindspot eut le plaisir de fêter ses 10 ans d'existence.

Le lancement du projet d'intégration de travail "Provisorium46" - un restaurant/bar au centre de Berne avec des collaborateurs/trices avec et sans handicap - ouvre des nouvelles voies pour notre organisation et la réalisation de nos visions.

Les réactions et réponses euphoriques des enfants et jeunes portant sur nos projets innovants, inclusifs et proches du groupe cible, a encouragé et renforcé la vision de Blindspot.

Il reste encore beaucoup de travail à faire: La demande d’activités de loisir attractifs et inclusifs reste élevée. Nous nous rapprochons pas à pas de notre objectif, à savoir une société inclusive.